• Spécial Hors-série Ravi e Turoru n°4

    Heeeeeey... Salut à tous les amis, c'est David Lafarge Pokémon j'espère que vous allez bien moi ça va sup~


    Bon alors plus sérieusement. Avec tous les chapitres qui sont parus dernièrement, nous avons besoin de mettre en place une fois de plus une petite mise au point. C'est donc ici que ça se passe pour tout ce que vous n'avez pas bien compris. Pourquoi est-ce qu'on a fait ci, pourquoi on a fait ça, etc... Voilà donc la chronique de Bernard et Robert sur notre humour chelou, pas toujours facile à comprendre...

    N'hésitez pas à poser les questions que vous voulez en commentaire si vous avez envie.

     

    Le saviez-vous ?

    - Bernard aime beaucoup le recueil Les Fleurs du mal de Charles Baudelaire. C'est une oeuvre qui avait été donnée à lire au lycée pour le bac de français qu'il n'avait pas spécialement envie de lire mais au final il a bien aimé en lisant.

    - Kuchiko et Kihira ne sont inspirées d'aucune personne qu'on connaisse dans la réalité, contrairement à presque tous les autres personnages. 

    - Durabaki est inspiré d'une personne qu'on fréquentait souvent au lycée et qui nous faisait bien rire. #Timo Au final on ne sait pas vraiment si c'est Durabaki qui est inspiré de lui ou si c'est lui qui ressemble au personnage. XD (Pour le coup je suis d'accord avec Ber)

    - Maintenant c'est honteux à avouer, mais Kuchiko est inspirée d'Hatsune Miku (ne me jugez pas) 

    - D'ailleurs dans le chapitre 19, quand Kihira met des menottes mauves dans le sac d'Akitsune, dans la vraie vie on s'était marrés pendant au moins 15 minutes rien que d'y penser. 

    - "Chut, je vous surveille..." de Durabaki est un des plus vieux running-gag de ReT, et un des préférés de Robert. 

    - Je ne sais pas si vous avez remarqué mais chacun des pouvoirs de nos héros possède une couleur caractéristique. Par exemple Renegaton, le mauve et Kiremai, le noir...

    - Akitsune adore le poisson. En fait elle aime la nourriture, tout simplement.

     

    Index :

    Je sais pas si je l'ai déjà dit mais "minna-san" est le nom qu'on utilise pour désigner "tout le monde" présent dans la scène. Car "minna" en japonais signifie littéralement "tout le monde". Lorsqu'on souhaite s’adresser à un groupe de gens ou les désigner de façon... pronominale si je puis dire... on utilise donc ce terme.

    Chapitre 16, Renegaton : "Shimata !" = "Mince !". Ici, il s'aperçoit au dernier moment qu'il va chuter avec sa sœur dans le précipice donc il ne le reste plus que ça à dire puisque c'est trop tard.

    Chapitre 16, Akitsune : "Gommene, (...) " = "Je suis désolée..." / "Pardon..."

    Chapitre 16, Kihira : "Ita ta ta..." = "Aïe aïe...". Expression utilisée pour signifier qu'elle a a mal ou plus généralement qu'elle ressent de la douleur.

    Chapitre 18, Kihira : "AHHH URUSAI !" = "AAH TAIS-TOI !". Ici elle lui crie de se taire parce que Renegaton la taquine en disant des choses gênantes à propos de Kiremai.

    Chapitre 18, Bertrandon de la Broquière : "Omoshiroi..." = "Intéressant..."

    Chapitre 19 : un bentō, c'est un panier-repas typiquement japonais où il y a plusieurs plats séparés en compartiments. Très souvent, on voit les lycéens en manger le midi dans les animes car il faut savoir que la cantine au Japon, ce n'est pas commun. C'est assez symbolique, puisque très souvent ce sera Kuro qui va les préparer, ce qui est généralement le rôle d'une épouse ou une mère attentionnée.

    Chapitre 20, Minna-san : "Kanpai !" = " Santé !". Expression utilisée en japonais lorsqu'on lève son verre.

     

    Références : 

    - Je pense qu'il a sa place ici, le mot "pantsu" qui signifie "culotte" a été grandement rendu populaire par les vidéos du Joueur du Grenier (notamment avec le PAAAAANTSU ! HAI PANTSU ! TUDUM) 

     - "Je meurs, je suis mort, je suis enterré" nous vient d'une expression que la personne qui a inspiré Hokuu avait prononcé un jour. Et aussi d'une réplique célèbre du personnage Harpagon tirée de L'Avare de Molière. 

     

    Scènes censurées :

    Il y a des scènes que nous avons choisi de ne pas vous narrer pour des raisons particulières mais sachez qu'elles sont bel et bien arrivées dans l'histoire, pour ceux qui veulent savoir :

    - Dans le chapitre 17, lorsqu'il y a la pause publicité, Renegaton et Kiremai se retrouvent tous les deux aux toilettes. 
    Suite à leur affrontement violent, à l'issue duquel ils sont tous les deux blessés, ils sont devenus sensible au moindre choc même si ils se démènent pour ne pas le laisser paraître. On ne dirait pas comme ça mais ce sont des jeunes hommes très fiers qui ne sont pas prêts à montrer leur douleur en public.
    Donc lorsqu'ils se cognent en se levant de table, c'est un peu comme quand vous vous cognez le doigt de pied dans l'angle de votre mur. Ça fait vraiment mal mais vous vous retenez de crier pour ne pas réveiller votre petit(e) frère/sœur avec une petite larme à l’œil. Et lorsqu'ils se rendent aux toilettes, l'extériorisation de leur douleur provoque chez eux un déséquilibre mental instantané. Ils sont donc submergés par leur pouvoir et apparaît un phénomène que Renegaton appelle le "Void Reki". (cf. Hors-série Ravi e Turoru n°2). 
    C'est donc pour ça que les toilettes se détruisent et que ça fout le bordel.

    - Dans la nuit du chapitre 17 au chapitre 18, vu l'insouciance de Durabaki qui préféra se saouler avec Hokuu, il y eut des écarts de conduite à l'hôtel. Les chambres étaient censées êtres individuelles, mais faisant fi des interdictions de leur professeur, certains jeunes gens passèrent la nuit dans la même chambre. (Renegaton et Akitsune ainsi que Kiremai, Kihira et Kuro) Robert voulait vous narrer ces aventures plutôt intimes... Mais j'ai estimé que ce n'était pas nécessaire. >_< (Ah, c'est vrai je m'en souviens, je crois que j'avais des problèmes à l'époque haha, c'était des scènes plutôt chaudes, je suis content qu'au final elles aient été supprimées, vous imaginez l'embarras...)

     

    Les commentaires de Bernard et Robert :

    Voilà, nous avons pris un peu de temps pour écrire ce hors-série donc ça ralentira un peu le rythme de parution des chapitres. Mais ne vous inquiétez pas on s'y met. Moi, Bernard, je m'engage à accélérer la publication des chapitres pour qu'on puisse rattraper ceux qu'on est en train d'écrire.

    Il faut vous dire que ça fait au moins 2 ou 3 ans qu'on écrit cette histoire et on a beaucoup réfléchi à de nombreux points concernant le background et le scénario. Sauf qu'à l'époque, on ne se disait pas que ça allait durer aussi longtemps. Du coup tout ce qu'on a noté se retrouve un peu perdu dans la nature, dispersé ici et là. Donc on perd beaucoup de temps à retrouver des données dont on a besoin. Cette fois-ci, on essaie de s'organiser un peu mieux et le temps qu'on retrouve nos appuis, on pourra être plus productifs. (J'espère.)

    Concernant l'histoire directement : maintenant on dirait pas mais on  a fait des efforts sur le côté action. A la base c'était plus tourné comédie mais puisqu'on a décidé de faire des scènes de combat et tout, il a fallu qu'on s'entraîne.

    Comme vous pouvez le voir dans les derniers chapitres que j'ai posté (surtout le 18), ça ressemblait beaucoup à un shōnen cliché où les personnages ont le temps d'entamer de longues discussions entre eux et de gueuler des noms de techniques dans les combats. Il faut dire qu'à l'époque, ce genre d'animes on en a bouffé et ça nous influençait beaucoup car on trouvait ça cool. Mais au final, on a décidé d'adopter un style plus logique et dynamique car c'est beaucoup moins lourd (en tout cas, de mon point de vue). Donc dans la suite de Ravi e Turoru, vous devriez remarquer la progression.

    Au fait, au début on avait une vague idée des pouvoirs que les personnages allaient avoir mais on ne savait pas vraiment ce qu'ils allaient faire. Ce n'est qu'au fur et à mesure du temps qu'on les a développés. Prenons l'exemple de Mashiro : lui il est inspiré d'un ami à nous (Robert et Bernard) qui est passionné par la programmation. Donc on lui a donné un pouvoir qui est en rapport avec. Donc on a imaginé qu'il pourrait avoir pleins de gadgets cool (dont un gantelet, principalement). Car il faut aussi savoir que notre ami Mashiro aime beaucoup les gantelets, utilisés en tant qu'arme, à ce que j'ai cru comprendre. 

    Pour l'instant je vous ai expliqué ça en bref, mais si vous intéresse on pourra faire des explications des origines des pouvoirs de chacun des personnages dans les prochains hors-série. 

    Un commentaire, Robert ?

    N'oubliez pas de lâcher un pouce bleu, de souscrire à un abonnement et d'activer la cloche pour recevoir toutes les noti...hein comment ça c'est la mauvaise plateforme ? 

    Ah heu, ben sachez que Ret en est déjà à plus de 60 chapitres dans la vraie vie, mais de nombreux retards en publication. Le projet ReT a été compromis plus d'une fois, mais notre passion commune pour cet univers a vaincu les différends qui nous ont parfois opposés. Aujourd'hui on est d'autant plus motivés à vous fournir un travail de qualité qui vous restera en mémoire. Merci de suivre notre travail.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :